Conversation surréaliste aujourd’hui. J’étais en voiture, en route pour Epalinges. Un téléphone inopiné m’avait empêché de quitter le bureau a temps et comme mon rendez-vous était avec une Espagnole, je ne pouvais pas vraiment compter sur sa compréhension du quart d’heure vaudois, un concept tout en subtilité locale.

Je décide donc de la prévenir de mon « retard » en mettant cette feignasse de Siri au boulot. Taper des sms au volant, non merci. J’ai vu assez de campagnes de prévention.

siri-image

– Hé oh, Siri! Message à Mayte Clara.
– A qui dois-je envoyer ce message?

Bon sang, elle n’a rien pigé. Nouvel essai.

– Message: je vais avoir un gros quart d’heure de retard.
– A qui dois-je envoyer ce message?

Ha! Je t’ai eue!

– Mayte Clara
– Je ne trouve pas ce nom dans votre carnet d’adresses. Voulez-vous parler de Michael Kamm?
– Bien sûr que non.
– Je ne comprends pas.

Rhaaaaaa! Bon, on recommence.

– Message: je vais avoir un gros quart d’heure de retard.
– A qui dois-je envoyer ce message?
– A Clara.
– Quelles coordonnées pour Mayte Clara: numéro de téléphone portable ou adresse email?

Ah, c’est donc pour ça que ça n’a pas fonctionné avant: Siri prononce « mettez » Clara. Pas sûr que Mayte apprécie… M’enfin bon, on progresse.

– Téléphone
– A qui voulez-vous téléphoner?
– P*TAIN!
– Je ne trouve pas ce nom dans votre carnet d’adresses. Dois-je lancer une recherche de lieux qui contiennent ce mot dans leur nom?

Soupir.

– Non. Message: je vais avoir un gros quart d’heure de retard.
– A qui dois-je envoyer ce message?
– A Clara.
– Quelles coordonnées pour Mayte Clara: numéro de téléphone portable ou adresse email?
– Portable.
– Message envoyé.

Enfin! J’effectue une petite danse de la victoire dans ma tête.

– Merci Siri.
– De rien, Romain.

o_O

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!