Fils de pub, bête de com.

Le blog de Romain Pittet vous propose un bouquet de réflexions amusées servi sur un lit de commentaires soigneusement émincés. Tout l'assortiment est cultivé à la main au cours de longues journées de travail dans le domaine de la communication et des relations publiques.

Auteur : Romain (Page 2 sur 7)

Coca fâche les conservateurs

Je l’aime bien moi, ce spot publicitaire de Coca-Cola. Il est très esthétique, émouvant, positif. Il célèbre la diversité culturelle, la joie de vivre et une certaine insouciance. Devant cette représentation très éloignée de ce qu’on a l’habitude de voir des USA, on se dit que Coca, une marque plus que centenaire, l’incarnation du rêve américain, a fait un grand pas en avant depuis cette pub des années 1950.

coca-cola-ads-from-the-1950s11

Courageux… ou démago, c’est selon. Parce qu’on a beau lire sur la chaîne YouTube de la marque que « La seule chose qui soit plus belle que ce pays, ce sont les gens qui y vivent », le film ne plaît pas à tout le monde, évidemment. Dès sa première diffusion lors du Super Bowl, on a pu lire des réactions très violentes! Un chant patriotique adapté en espagnol, des latinos qui s’amusent au lieu de bosser, des juifs, un couple gay avec un enfant… Certains trucs ne passent visiblement pas chez l’Oncle Sam.

Capture-d’écran-2014-02-04-à-13.08.59

C’est effrayant de voir des gens essayer de combattre un futur dont ils ne veulent pas, sans comprendre que ce futur c’est en fait déjà leur présent, leur réalité. Ça ne vous rappelle rien? Des Français qui ne veulent pas du mariage homosexuel, des Espagnols qui refusent le droit à l’avortement… des Suisses qui ne veulent pas d’immigrés? Pas de doute, Coca est bien une marque universelle: il n’y a qu’à voir les réactions qu’elle déclenche!

En branding, on dit qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Il faut assumer son identité et ses idées et se faire aimer de ceux qui nous ressemblent. Coca a fait le choix de se distancer des idées conservatrices, mais cette attitude courageuse va profondément renforcer son image auprès de tous ceux qui acceptent de vivre dans le monde réel plutôt que dans les cartes postales. Et des gens comme ça, il y en a aux USA, en France, en Espagne… en même en Suisse.


22 avril 2015: je suis retombé sur cet article par hasard et j’ai remarqué que Coca-Cola avait retiré la vidéo entretemps. Apparemment, les critiques ont dû être un peu trop violentes pour et la marque a plié. Bien dommage. Voici les dernières  traces officielles de ce spot: 

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

House of Cards: L’ÉNORME coup de pub de Barack Obama!

House od Cards: L'ÉNORME coup de pub de Barack Obama!

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Cinq fruits et légumes

ban_5-fruits-et-legumes_aubergine

Une pub drôle et impertinente pour la St-Valentin: la campagne d’affichage du sex-shop en ligne kisskiss.ch. A noter qu’il existe d’autres versions: carotte et épi de maïs entre autres…

[Epinglé sur mon tableau Pinterest]

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Aerie, la marque de lingerie aux mannequins non retouchés

La marque américaine de lingerie Aerie a fait un joli buzz il y a quelques jours: elle a fièrement annoncé que ses pubs ne sont pas retouchées, parce que « The real you is sexy. » En même temps, quand tu vois les mannequins qu’ils ont choisis, tu te demandes un peu ce qui aurait pu être retouché…

Les filles sont belles, elles ont les dents blanches, la poitrine avenante et les fesses rebondies juste ce qu’il faut. Elles sont maquillées, elles posent bien dans des endroits tous plus beaux les uns que les autres… Bref, à quand les filles avec de grosses lunettes, un bouton au milieu du front ou le nez de travers, hein? Vous me connaissez, j’ai ricané: The real you est peut-être sexy quand tu le choisis bien, mais ce n’est sans doute pas le cas du real tout-le-monde.

Et pourtant. Et pourtant, la démarche va tout de même un poil plus loin que ce que l’on pourrait croire. Sur le site web de la marque, la femme qui souhaite du 75B pourra voir les différents modèles portés par un mannequin qui fait elle aussi un 75B. Pas besoin de subir les photos de plantureux 95D pour se décider! Et là, les photos sont un peu moins travaillées, un peu plus naturelles. M’enfin ça reste des un peu trop jolies filles quand même. La preuve:

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

« Chère Mobilière »

« Où sont passées les campagnes? », demandait l’autre jour Ben Kay, un publicitaire londonien qui anime un blog plutôt chouette. Il regrettait la disparition de ces concepts utilisés sur plusieurs années, voire décennies, qui donnent un fil rouge et contribuent à construire une marque forte sur la durée. Je pense que Ben Kay ne connaît pas la Mobilière.

Voilà un exemple de campagne qui dure! Ça fait des années que l’assureur suisse nous sert des spots basés sur la même idée créative: l’histoire d’un problème, racontée de façon assez humoristique et illustrée par des petits dessins façon constat d’accident, puis par des films.

Invariablement, les spots commencent par les mêmes mots: « Chère Mobilière… », au point que cette expression est passée dans le langage courant. En Suisse romande, lorsqu’il y a un imprévu, un incident, un verre renversé ou une fenêtre cassée, on dit: « Chère Mobilière! » Mine de rien, avec ce concept utilisé pendant suffisamment longtemps, la compagnie d’assurance a réussi à se construire un capital-sympathie énorme et sans doute inégalé par ses concurrents.

Le dernier coup de force de la Mobilière, c’est d’avoir intégré une personnalité connue et très appréciée du public, tout en respectant les fondamentaux de la campagne: l’humour et le « Chère Mobilière ». C’est un spot avec Didier Cuche, héros de la nation, déjà icône de la marque Ovomaltine, qui occupe elle aussi une place toute particulière dans le cœur des Romands. (M’enfin, dommage de ne pas l’avoir fait parler lui-même…)

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén