Fils de pub, bête de com.

Le blog de Romain Pittet vous propose un bouquet de réflexions amusées servi sur un lit de commentaires soigneusement émincés. Tout l'assortiment est cultivé à la main au cours de longues journées de travail dans le domaine de la communication et des relations publiques.

Étiquette : mouarf

Ça suffit!

wysiwyg-tatouage

Deux mots et un point d’interrogation. «Ça suffit!» Depuis quelques jours, les murs lausannois sont envahis d’affiches agacées. Ou disons faussement agacées, parce que les photos qui les accompagnent sont assez amusantes.

On n’en saura pas plus pour l’instant: la révélation est annoncée pour «bientôt». Seul indice, un acronyme aussi barbare que mystérieux complète l’affiche. «#WYSIWYG», pour What you see is what you get (qui résonne avec une saveur toute particulière aux oreilles des vétérans du web).

#WYSIWYG Quelqu'un a décidé de partir en croisade contre les promesses non tenues! Click To Tweet

Apparemment quelqu’un a décidé de partir en croisade contre les promesses non tenues. Je me demande bien qui: ça peut être un assureur comme un garagiste, un opérateur téléphonique ou une agence de voyage. Malheureusement, il y a peu de chance pour que ce soit un fast-food.


1er avril 2015: Et donc, c’était Wingo, un nouvel opérateur TV, internet et téléphone pour les jeunes. Avec Swisscom derrière.

 

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Merci Siri

Conversation surréaliste aujourd’hui. J’étais en voiture, en route pour Epalinges. Un téléphone inopiné m’avait empêché de quitter le bureau a temps et comme mon rendez-vous était avec une Espagnole, je ne pouvais pas vraiment compter sur sa compréhension du quart d’heure vaudois, un concept tout en subtilité locale.

Je décide donc de la prévenir de mon « retard » en mettant cette feignasse de Siri au boulot. Taper des sms au volant, non merci. J’ai vu assez de campagnes de prévention.

Lire la suite

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Les QR codes dans l’emailing : une innovation… débile

Ça s’est passé ce matin, j’ai bien ri. Tout a commencé lorsque je parcourais d’un œil distrait ma timeline Twitter. Une phrase réveille mon attention, tant elle paraît incongrue (elle n’est que relayée par mon ami David, qui n’en est pas l’auteur. Suivez-le d’ailleurs, il est bon!)

Un QR code? DANS un email? Utile? J’ai lu l’article en pensant à un gag. Il y a des passages énormes!

« En plus d’être facile à utiliser et très commode, il donne le sentiment de faire partie de ces privilégiés qui ont la possibilité de scanner le code. Ce sentiment d’exclusivité ressenti par le destinataire est un élément puissant qui l’incite facilement au scan, à l’action. »

Oui, bien sur… Mais le plus beau, c’est cette idée selon laquelle la présence d’un QR code va favoriser le partage de l’email.

« Le QR Code se partage facilement entre amis. Ainsi il peut constituer un bouche à oreille amélioré car le destinataire peut facilement sortir son téléphone portable pour permettre à ses amis de scanner le code. »

Déjà, je ne suis vraiment pas sûr d’avoir un jour reçu une newsletter si incroyablement bien que j’aie envie de la partager avec mes amis. « Mais bon, admettons », comme dirait l’autre. Dans ce cas, je choisis l’un de mes petits doigts gourds, je pèse sur « transférer » et hop, c’est fait!

Je vais pas donner rendez-vous à mon pote au bistrot, lui faire sortir son smartphone de la poche, lui demander de lancer un application de lecture de QR code, sortir mon smartphone à mon tour, ouvrir le message en question et lui filer mon téléphone pour qu’il puisse scanner l’écran, ou bien? Non mais allô, quoi!

(Quoique ça permettrait de boire des bières au moins. Tiens, je crois bien que les superhéros de l’emailing ont oublié de mentionner cette composante sociale de leur brillante idée. Gnark gnark.)

J’espère de toutes mes forces que cet article est un gag. Je prie tous les dieux de l’humanité pour que ça ne soit pas sérieux. Et j’ai vraiment peur que des gogols soient capables de gober ce monceau d’inepties.

Tu as aimé? Merci de le faire savoir autour de toi!
Share

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén